03.05.2015

Je suis José Luis Hernández Decuir. Après 10 ans d'observation, nous avons découvert "la vérité sur la vanille". Après plusieurs heures, jours et mois d'observation et de réflexion, j'ai décidé de publier mes découvertes:

 

Vanille originaire du Mexique provenant de forêts tropicales et d'Amérique centrale

La vanille est une plante grimpante épiphyte, pousse sur un tuteur, appartient à la famille des orchidées, elle est cultivée parce qu'elle donne ses fruits (elle en profite), elle produit des composés aromatisants et aromatisants, elle est le seul fruit des orchidées à avoir consommé .

Xanath signifie Fleur à Totonaco mais il est spécifié à la fleur de Vanille, dans le Totonacapan il existe plusieurs espèces de la vanille:
- La Planifolia
- Pompona
- Oreille d'âne
- rayé

Le seul commercial et le plus aromatique est le Planifolia.

Au Mexique, la vanille a été utilisée pour la première fois à l’époque préhispanique en tant qu’aromatisant dans les boissons au chocolat utilisées par plusieurs cultures autochtones; Aztèque, Maya et Totonac.

À l'époque préhispanique, jusqu'en 1836 au Mexique, les fruits provenaient de la récolte, attribuée à la pollinisation naturelle faite par l'abeille (Euglossa Viridissima).

Le Mexique a perdu le monopole du commerce de la vanille en découvrant la technique de pollinisation manuelle en Belgique en 1836, grâce au fait que d'autres pays ont commencé à produire de la vanille et très rapidement à la production des colonies françaises, principalement à Madagascar.

Au Mexique, à l’époque de Porfirio Díaz de 1870 à 1909, il invita les colons français, italiens et espagnols de la région de Totonacapan à s’installer pour échanger des coutumes, des cultures agricoles, dans lesquelles les marchands arrivèrent la commercialisation de la vanille arrive dans cette région agrumes, greffes, pâtisseries, production de lait et fromages.

Ils enseignent aux indigènes à domestiquer le plant de vanille pour le polliniser et le commercialiser manuellement, Papantla et Misantla étant les régions productrices, mais Papantla était la meilleure pour son climat et moins pluvieuse.

Les grandes productions indigènes ont commencé à l’étranger, elles ont été cultivées et récoltées en fruits verts et les Européens et les Créoles en ont tiré profit et ont été commercialisés à l’étranger. Des maisons comme Gaya, Tremari, Chena, Del Cueto, etc. Jusqu'à ce que la production soit réduite et que la production soit réduite dans les années 1960 par les produits synthétiques et que le grand commerce dans la région de Totonacapan se termine par un grand commerce, il s'agit maintenant d'un commerce artisanal, la production est maintenue mais, à un faible niveau, il existe des projets gouvernementaux technisés, avec filet ombragé, avec irrigation; les tuteurs endémiques les ont également remplacés par des oranges, des couleurs ou des pichoco et fournissent un compost composé de fumier, de matière organique, de sciure de bois, de vermicompost et les plantes ont été placées à une hauteur de 2 mètres pour la pollinisation manuelle.

Les décrets concernant le bénéfice et la commercialisation les ont modifiés du 15 novembre au 20 décembre. À l'heure actuelle, il y a beaucoup de nortes, le temps nuageux et pluvieux, pour ces raisons, ils entrent dans les fours pour accélérer le bénéfice.


LA VÉRITÉ DE LA VANILLE

Notre observation est basée sur la découverte des origines de la vanille déjà oubliées, comme à l'époque préhispanique.

Les semis de 80 centimètres de distance sur 4 mètres de leur développement avec des arbres endémiques (en acahuales après avoir utilisé la terre en milpas) sont semés, il vaut mieux que la vigne pousse naturellement, que celle-ci monte ou descende, l'année sur les collines, leur développement en tuteurs est plus lent et fournit une abondance de matière organique en quelques mots si elle n'est pas cultivée et laissée naturelle, elle est bien meilleure. À 3 ans, il est autorisé à fleurir.

La floraison
La floraison commence fin avril. Avril signifie ouvrir les fleurs, nous avons un calendrier grégorien que les Romains ont nommé les mois.

La fleur est éphémère, elle commence à s'ouvrir à 4 heures du matin et à l'aube, elle est déjà ouverte dans l'attente de l'abeille (Euglossa). Un autre facteur qui aide est le temps chaud et sec. Il favorise et rend les oiseaux sensibles aux fleurs, principalement Chichalacas commence à manger les fleurs lors de l’infloration et quand ils se lassent de consommer ces derniers sont pollinisés par l’abeille, il est toujours observé que les dernières fleurs des pots sont pollinisées environ 1 5 gousses par plante, quelques fruits sont récoltés, chaque pot contient environ 1 à 30 fleurs environ.


POLLINISATION
Les orchidées sont les fleurs allongées non visitées par les abeilles percolantes ni les Melipona, ni les Apiuropean, ni les colibris et les papillons, les fleurs n’ayant pas de nectar. Dans la région de Totonacapan, une abeille endémique Pecoriadora produit du miel. Les Totonacas l'ont domestiqué et cultivé en pots ou en pots, sans piqûre, cette abeille percolante ne cherche pas les orchidées. Les Indiens Totonaques mélangent le miel avec le pollen, ce qui en fait une saveur sucrée.
Les orchidées se différencient des autres fleurs par leurs organes sexuels, elles ont besoin de l'abeille ou d'un bourdon spécial pour leur taille et leur couleur.


Le Planifolia pour être vert pâle arrive l'abeille verte Euglossa et le Pompona qui est jaune et pour être plus gros le bourdon arrive ou Xicote avec la queue jaune. Xicote signifie abeille ou bourdon.
Il le cherche par son arôme ou ses hormones, lors de l'introduction de la fleur et lorsqu'il la quitte, stimule sexuellement la fleur.
Il n'y avait pas l'apieuropéen ils l'ont apporté plus tard, cet insecte ne cherche pas les orchidées car c'est un pecorder.
Dans la pollinisation naturelle commence à développer le fruit, le meilleur moment pour recueillir des fruits de la meilleure qualité est jusqu'à l'année prochaine, au début d'avril.

LE BÉNÉFICE
Les bénéfices en avril sont bien meilleurs, le temps privilégie ces dates, il n'y a pas de nortes et les températures montent à 30 ºC, ce qui permet d'obtenir un bénéfice plus rapide et plus avantageux.
Les fruits récoltés sont appelés Macrobiótica, ce qui signifie "quand l'homme ne cultive pas, il ne fait que cueillir"

Macro - grand
Biotique - fonction d'un être vivant

Dans le passé, les Totonacas cueillaient des fruits mûrs à la vanille et les Aztèques le connaissaient ainsi comme le versement d’un tribut. Plus tard, les Espagnols sont arrivés, ils le savent, ils apprécient son arôme et plus tard, il est transporté en Europe et se répand dans le monde entier.

Notre observation consiste maintenant à prendre soin de l’orchidée des prédateurs, qui sont les oiseaux principalement des Chichalaca, afin que les abeilles euglosses et les bourdons les pollinisent naturellement en abondance et qu’ils voient leur production augmenter.

Cette écriture que je fais le 26 avril 2015, dans un an, j'obtiendrai le résultat de la production dans la réserve écologique "Xanath" Papantla.

Postscript:
Il a été observé que des fruits très mûrs et tombés revisitent leurs insectes respectifs.

CORDIALEMENT
José Luis Hernández Decuir